Imprimer

Explication [Charh] Al 'Aquîda Al-Wassitiya...(6)

Écrit par Med Tchalabi. Publié dans Al 'Aqîda Al-Wassitiya

Explication [Charh] : suite... :


-> « Ahl Sounna oual Jama’a » - C’est la croyance des Gens de la Sounna - Ahl Sounna - et du Consensus - oua Al Jama’a - elle revient à ajouter :

Foi en Allah, en Ses Anges, en Ses Livres, en Ses Messagers, en la Résurrection après la mort et au Destin bon au mauvais.

Cette - 'Aquida - a été transmise par le Prophète – qu’Allah prie sur lui et lui donne la paix- dans le hadith de 'Omar Ibn Al Khattâb –qu'Allah l’agrée- qui a dit : " Un jour, nous étions assis en conférence chez l'Envoyé d'Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) et voici que se présenta à nous un homme vêtu d'habits d'une blancheur resplendissante, et aux cheveux très noirs. On ne pouvait distinguer sur lui une trace de voyage, alors que personne d'entre nous ne le connaissait. Il prit alors place, en face du prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

Il plaça ses genoux contre les siens, et posa les paumes de ses mains sur les cuisses de celui-ci, et lui dit : « O Mohammed, fais-moi connaître l'Islam ».

L'Envoyé d'Allah (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) dit alors : « L'Islâm consiste en ce que tu dois : témoigner qu'il n'est d'autre divinité qu'Allah, et que Mohammed est Son Envoyé, accomplir la prière rituelle, verser l’aumône (impôt rituel) et accomplir le jeûne de Ramadhan, ainsi que le pèlerinage à la Maison d'Allah si les conditions de voyage rendent la chose possible ».

Son interlocuteur lui répondit: « Tu as dit vrai », et nous de nous étonner, tant de sa question que de son approbation…

et il reprit : - « Fais-moi connaître la vertu (l'excellence) », et le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) lui répondit : « La vertu consiste à adorer Allah, comme si tu Le voyais, car si tu ne Le vois pas, certes, Lui te voit ».

L'homme lui dit encore : « Fais-moi connaître l'Heure - du Jugement Dernier - Sur l'heure du jugement, l'interrogé n'est pas plus savant que celui qui le questionne ».

Là-dessus, l'homme lui dit: « Mais fais m'en connaître les signes précurseurs », et le Prophéte (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) lui répondit : « Ce sera lorsque la servante engendrera sa maîtresse, lorsque tu verras les va-nu-pieds, ceux qui vont nus, les miséreux, les pâtres se faire élever des constructions de plus en plus hautes ».

Là-dessus, l'homme partit. Je demeurai là longtemps, puis le Prophéte dit : « O Omar, sais-tu qui m'a interrogé ? ».

« Non », répondis-je ! « Allah et son Envoyé, en cette matiére, sont plus savants ».

« Cet homme-là était l'Archange Gabriel. Il vient de la sorte à vous pour vous enseigner votre religion ». [Hadith Authentique rapporté par Al Boukhari et Mouslim] 

La - Foi en Allah - est une adhésion du cœur mais c’est aussi reconnaître et accepter que la foi nécessite deux choses :

1- Accepter toutes les informations venant d’Allah et de Son Prophète - paix et bénédictions d’Allah soient sur lui.

2- Se soumettre de son mieux à ce qu’Allah a demandé de faire.

- > ALLAH demande tantôt d’appliquer une chose et tantôt Il demande de s’écarter d’une chose. Il est du devoir du musulman, dans un premier temps, d’accepter à cœur ouvert ce que Allah a ordonné de faire et d’accepter également à cœur ouvert ce dont IL a demandé de ne pas faire et ces deux choses représentent la Parole du Cœur.

Et dans un deuxième temps, il est du devoir du musulman de pratiquer ce qu’ALLAH a demandé de faire et de ne pas faire ce qu’IL a demandé de s’en écarter et ces deux choses représentent les actions du corps.

Ce qu’il faut retenir de cette règle est que la validité des actions dépend de la conviction du cœur. Ne pas accepter où ne pas reconnaître un Precepte venant d’ALLAH annule la foi et donc aucune action n’est acceptée de lui. Alors que délaisser une obligation ou commettre un péché en avouant que cela mérite le châtiment, fait de l’auteur un désobéissant et cela n’annule pas la foi.

A la fin du 6ème hadith authentique (An-Nawawi), le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), a montré que dans le corps il y a une mudgha, c'est-à-dire un morceau de viande aussi grand que le mangeur est capable de mâcher. Quand ce morceau est sain, tout le corps est sain et s’il est corrompu, tout le corps le sera. Il (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a expliqué ceci en disant : « N’est-ce pas le cœur ? », allusion au fait qu’il incombe à l’homme de contrôler ce qu’il y a dans son cœur comme passions qui risquent de l’emporter jusqu’à le faire tomber dans les choses équivoques et ambiguës, et ensuite dans les choses carrément illicites.

La - Croyance en Allah - consiste en quatre points indissociables (la croyance en Allah ne peut se concrétiser sans ces quatre points réunis) :

A - Croire en l’Existence d’Allah -

B - Croire en la Seigneurie d’Allah -

C - Croire qu’Il est l’Unique à mériter l’adoration -

D - Croire en Ses Noms et Attributs -

Les savants sont unanimes pour dire que celui qui ne réunit pas les trois premières sortes d'Unicité d'Allah [Tawhid] est un mécréant, quant à l’ignorance des Noms et Attributs d’Allah, certains savants ont dit que c’est de la mécréance alors que d’autres ont dit cette croyance est juste incomplète.

A/ - Croire en l’Existence d’Allah - : l’ Existence d’Allah se prouve par :

1- la raison – al 'aql

2- la perception – al hiss

3- la nature première – al fitra

4- la législation – al char' (Shari'a)


-> « La raison – al 'aql : »
Il est impossible d’attribuer au hasard la création de cet univers immense et de ce monde bâti sur un plan d’une précision méticuleuse. De même qu’il est impossible qu’elle se soit donnée vie elle-même car une chose ne peut être crée elle-même à partir du néant.

Allah exalté soit t'il - dit dans la sourate Al-Thûr : { Ont-ils été crées à partir de rien ou sont-ils eux les créateurs ? Ou ont-ils crée les cieux et la terre ? Mais ils n’ont plutôt aucune conviction. Possèdent-ils les trésors de ton Seigneur ? Ou sont-ils eux les maîtres souverains ? } [sourate Al-Thûr, Versets 35 à 37]

Et Il exalté soit t'il - dit dans la sourate Al-Moulk : { Et ils dirent : " Si nous avions écouté ou raisonné, nous ne saurions pas parmi les gens de la Fournaise "} [sourate Al-Moulk, Verset 10]

- On rapporte qu’Abu Hanifa – qu'Allah lui fasse miséricorde - menait un combat sans merci à ceux qui ne croyait pas :
Un jour, un groupe parmi ces derniers se rendirent chez lui pour débattre sur l’existence d’Allah. Abu Hanifa – qu'Allah lui fasse miséricorde - était doué d’une grande intelligence et leur demanda de revenir le lendemain. Ce groupe retourna donc le jour d’après chez Abu Hanifa en s’adressant à lui : « Qu’as-tu à dire ? ».

Abu Hanifa répondit : « Je pense à un navire chargé de marchandises de toutes sortes, entouré en pleine mer par des vagues déchaînées et des vents de tous côtés. Arrivé au port, la marchandise débarque et le navire s’en va ». Le groupe dit : « C’est à cela que tu penses ? ».

Il répondit : « Oui ».

Ils dirent : « Tu n’as donc plus de raison ! Comment peut-on croire qu’un navire puisse venir sans commandant de bord, décharger et s’en aller ? Ceci est impensable et inconcevable !».

Abu Hanifa – qu'Allah lui fasse miséricorde - dit : « Gloire et Pureté à Allah ! Comment se fait-il que votre raison n’accepte point ceci, mais accepte par contre que ce monde se maintienne sans Créateur malgré la diversité de ses états, l’étendue de ses limites et la disparité de ses contrées ?».

Face à une telle évidence, ils ne surent que dirent. Ainsi, la raison humaine est incontestablement une preuve de l’existence d’Allah.


Audio retranscrit par une soeur de france - 7ème cours : vendredi 18 août 2006.


Derniers cours publiés

  • LES TROIS FONDEMENTS COURS N°37
    |  8 AVR 2017
  • LES TROIS FONDEMENTS COURS N°38
    15 AVR 2017
  • LES TROIS FONDEMENTS COURS N°39
    |  22 AVR 2017
  • LES TROIS FONDEMENTS COURS N°40
    |  29 AVR 2017
  • LES TROIS FONDEMENTS COURS N°41
    |  09 MAI 2017

Rappels...

  • Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « La supériorité entre le savant et le dévot, est comme celle de la pleine lune sur le reste des astres. » Rapporté par Aboû Dawoûd et authentifié par Albâny.

  • Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « La foi est de croire en Allah, ses anges, ses livres, ses messagers, au jour dernier et au destin qu’il soit en ta faveur ou non. » Rapporté par Mouslim.

  • Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Allah ne m’a point envoyé aux gens pour leur rendre la vie difficile ou pour souhaiter leur perte ; Allah m’a plutôt envoyé en tant qu’enseignant et pour rendre la vie facile aux gens. » Rapporté par Mouslim.

  • Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Enseignez, facilitez et ne compliquez pas les choses ! Annoncez la bonne nouvelle et ne faites pas fuir les gens et si l’un d’entre vous se met en colère qu’il se taise. » Rapporté par Al-Hâkim et authentifié par Albâny.

  • Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Quiconque dit : j’accepte Allah comme Seigneur, l’Islam comme religion et Muhammad comme prophète, le paradis lui sera obligatoirement attribué. » Rapporté par Aboû Dawoûd et authentifié par Albâny.

  • Le Messager d’Allah (que la paix et le salut d'Allah soient sur lui) a dit : « Le pèlerinage pur de tout péché n’a d’autre récompense que le Paradis ». Rapporté par Boukhâry et Mouslim.